the new way
Caddy Buy on line

Test

Prochaines dates

FAQ

Francais

Accueil
BlackPowder
MountainSpring
Vente
Contact
  Test / FAQ  
Presse / News
R & D

Deutsch

Deutsch

English

English

Vous êtes clients potentiels ou tout simplement curieux, regardez si des dates de ski-test vous conviendraient.
Nous pouvons aussi nous déplacer spécialement sur une date organisée par un club.


Tests des Magazines

SKI RANDO MAGAZINE N°13 test skis 2014
MONTAGNES MAGAZINE N° 385 test skis 2013
MONTAGNES MAGAZINE N° 373 test skis 2012
RESPYR N°54 de janvier/février 2011
PASSION MONTAGNE de janvier/février 2011
SKIALPER N°76 de décembre 2010
MONTAGNES MAGAZINE N° 361 de décembre 2010
SKIALPER N°75 de novembre 2010

Voir en page presse


David LAVIE a utilisé ses BLACK POWDER dans les expéditions ci-dessous
- 2016 au CHO OYU avec ses 163 carve chaussés à 8100 m
- 2013 au SHISHAPANGMA avec ses 163 carve chaussés à 7100 m
- 2012 au MANASLU avec ses 170 wide chaussés à 6800 m
Le tout sans oxygène ni Sherpa pour monter les skis.
De retour du Shishapangma il nous écrivait :
" J'ai apprécié la super accroche sur neige dure, très sécurit malgré le rayon faible, un super point alors que j'avais un peu peur là dessus.
Il y avait pas mal de neige carton entre les camps et les 163 sont difficiles à bouger dans ces conditions par rapport aux 170.
Mais globalement super content : je repartirai avec les mêmes skis pour un sommet équivalent
. "
C'est à David LAVIE que nous devons la photo ci-contre qui a servi de publicité en 4ème de couverture de Ski Rando Magazine.
Black Powder 163 Shishapangma
Des recits d'expéditions, des conseils et de superbes photo et video sur le
site de David LAVIE.


Juillet 2015 : Sébastien BOCHET emporte ses BLACK POWDER 170 au MUSTAGH ATA

" Des les premières sorties avec mes BLACK POWDER 170 début 2013, j'ai eu l'impression de 'revivre' sur des planches de ski : légèreté, réactivité, précision redoutable...

Ca a donc été un pur bonheur de les emporter dans mon expédition au Mustagh Ata en 2015 où il m'ont permis de profiter de chaque instant et de chaque virage. "
Black Powder 170 Mustagh Ata




Mars 2010 : Olivier MEYNET adopte le BLACK POWDER 163 carve

" La première surprise pour un ski aussi léger, c'est qu'il a du nerf, on peux vraiment skier "devant", appuyer il renvoit : c'est un ski intéressant à maîtriser tout en étant tolérant.

Même dans les neiges difficiles (croûte, carton, neige changeante) on peut encore skier sur l'avant, la spatule souple et large ouvre la voie sans obliger d'être à cul ce qui est reposant et très facile pour les combats de fin de descente dans les bois en neige bien pourrie : il tourne tout seul !

La deuxième grosse surprise pour un ski de cette catégorie, c'est son accroche, un régal. Avec son nerf et sa ligne de cotes fortement taillée, il faut juste être habitué à un talon bien présent, mais ça tient même en neige dure jusqu'à 45/50° ce qui ouvre de très belles perspectives en pente raide…

Quand on pense que toutes ces qualités sont réunies dans 890 grammes : ce ski à un rapport perfomance/poids vraiment révolutionnaire :-) "
olivier_meynet
Olivier MEYNET est vainqueur du Xtrème Verbier 2007
et triple vainqueur du Derby de la Meije


Octobre 2009 : Michel FAUQUET (dit Tchouky) au MANASLU

" Après un test à Chamonix, nous avons fait le choix d'utiliser le MOUNTAIN SPRING en Himalaya avec des chaussures d'expé et des fixations Emery Chrono.

Le MOUNTAIN SPRING est un système léger et simple (2 bouts de carbone et des sangles) qui transforme des chaussures de montagne en chaussures de ski et qui nous a permis de faire de superbes descentes lors de l'acclimatation.

Nous ne l'avons pas utilisé dans les pentes raides terminales à causes de doutes sur la résistance de nos antiques fixations : vivement que certaines chaussures d'alpinisme puissent entrer dans les LowTec ! "
Tchouky
Michel FAUQUET est guide de haute montagne, moniteur de ski et de parapente,
professeur à l'Ecole Nationale de Ski et d'Alpinisme (ENSA Chamonix),
cameraman dans "La Nuit de la glisse" et "The age of stupid"


5 avril 2009 : Ouverture d'une première par Jean-Sébastien KNOERTZER et Patrick GABARROU

Jean-Sébastien KNOERTZER et Patrick GABARROU ont ouvert une nouvelle voie en face ouest du Tour Noir.

Aller-retour rapide à skis avec le MOUNTAIN SPRING pour ces deux alpinistes d'exception.
Jean-Sebastien KNOERTZER et Patrick GABARROU de retour de premiere


Janvier 2009 : Jury de l'ISPO de Munich

Le Jury international de l'ISPO BRAND NEW AWARDS 2009 a retenu AlpControl pour être finaliste parmi plus de 300 marques en compétition.
ISPO logo finalist

Mai 2008 : Frédéric PRIEUR-BLANC au MC KINLEY

" J'ai utilisé le MOUNTAIN SPRING dans les Alpes et lors d'une expé que j'ai encadré en Alaska. Ce système est d'une polyvalence remarquable. Il permet d'utiliser des chaussures d'alpinisme légères, idéales dans bien des situations (marche d'approche, peau de phoque, rocher, glace...) tout en ayant un excellent contrôle des skis en descente.
Pour tous les skieurs et alpinistes qui prennent autant de plaisir en montant et en descendant. "


Frédéric PRIEUR-BLANC est guide de haute montagne, il a fondé "Montagne Activités" basé aux Carroz et encadre aussi de nombreux raids et expés : Turquie, Maroc, Norvège, Alaska...

Montagne Activités .com
Frédéric PRIEUR-BLANC

Décembre 2007 : Tentative de record en Antarctique par Charles HEDRICH

Charles HEDRICH a choisi le MOUNTAIN SPRING pour sa tentative de record de vitesse pour joindre le pôle sud à skis tracté par une voile de kite surf.

Le choix du MOUNTAIN SPRING s'est imposé pour :
- le confort d'une chaussure de marche les jours sans vent,
- le maintien équivalent à une chaussure de ski les jours de vent, avec un bon appui frontal et une bonne prise de cares, indispensables pour contrôler la trajectoire,
- le tout avec un poids minimal (appréciable en autonomie) et sans avoir à changer de chaussures par des températures extrêmes.

Peu avant son abandon pour raisons médicales, il confiait par liaison satellite :
" Heureusement il y a des choses qui vont bien, AlpControl est incroyable d'efficacité. "
Charles HEDRICH en Antarctique
Nous vous invitons à visiter le site de Charles HEDRICH

Septembre 2007 : Anselme BAUD au CHO OYU

Après un test à Chamonix, Anselme BAUD a utilisé un prototype de MOUNTAIN SPRING en Himalaya. Il est revenu " enthousiaste " de cet essai, avec des idées d'amélioration qui seront disponibles dès la version 2008 par exemple pour faciliter l'utilisation avec des gants de très haute altitude.

Compter Anselme BAUD parmis les premiers essayeurs est pour nous un immense sujet de fierté.

Anselme BAUD est guide de haute montagne, professeur à l'Ecole Nationale de Ski et d'Alpinisme, auteur de 1ères mythiques qui ont marqué l'histoire du ski extrême (couloir Couturier de l'Aiguille Verte, face nord de l'Aiguille du Midi, Aiguille Blanche de Peutrey…), il est également auteur de topos dont :

Mont Blanc et Aiguilles Rouges à skis
Anselme BAUD sur les pentes du CHO OYU

Mars 2007 : Bertrand DAVID a essayé le MOUNTAIN SPRING avec des Crispi Top 6000

" J'ai pu essayer AlpControl dans des conditions de neige intéressantes pour un test car variées : un petit couloir de neige glacée en haut, un peu de piste et du hors piste dans de la neige lourde gorgée d'eau en bas (pluie à 2200 m la veille).
Dès les premiers virages je me croyais dans des chaussures de piste : très bon appui frontal, très confortable, bonne prise de cares associé avec les Crispi, bon appui arrière. Si jamais il sort des chaussures de montagne avec inserts LowTech, il va y avoir de la concurrence dans l'air ! "


NDLR : vitesse, sauts, carving avec des angles incroyables... pour le concepteur, c'est un vrai bonheur de voir ses prototypes pour la première fois entre les mains d'un guide.

Récit etdiaporama d'expédition au G2 à 8000 m
Découverte ou perfectionnement àski de montagne avec Bertrand DAVID

Février 2008 : David LAVIE a essayé le MOUNTAIN SPRING avec des Millet Everest

" Pour les expéditions, j'utilise des Millet Everest (chaleur et super confort) mais ces chaussures cumulent tous les handicaps pour faire du ski (volume sans grande rigidité).

Le test avec AlpControl est hyper concluant : j'arrive presque à godiller comme avec des chaussures de ski. "


Lien vers demagnifiques photos d'expé à ski à 7000 m
proto MOUNTAIN SPRING sur chaussures Millet Everest

Février 2008 : Robert ZANZOURI a essayé le MOUNTAIN SPRING avec des coques Asolo

" Il venait de tomber 40 cm de poudreuse dans la nuit, et j'ai skié successivement avec des skis FAT de marque ZAG, et avec le système AlpControl monté sur des Fisher Tour Extrem.
Bien sur la différence entre les skis rend la comparaison difficile, mais après un court moment d'adaptation, AlpControl s'est vite fait oublier et j'ai pu skier sans aucune appréhension dans les petits couloirs qui se trouvent sous la croix de Chamrousse.
Les alpinistes seront sans doute séduits par la polyvalence de ce système, et les skieurs de randonnée trouveront un compromis sans équivalent entre la légèreté et la souplesse à la montée alliées à une excellente tenue à la descente… mais peut ont encore parler d'un compromis ? "

Février 2007 : Frédéric BUNOZ a essayé le MOUNTAIN SPRING avec des La Sportiva Trango Ice

" A la première descente avec des skis de 160 trop souples pour moi et peu de visibilité sur une neige irrégulière (trafollée/bosses), j'ai eu un peu de mal à m'adapter à tous ces changements et difficultés, mais j'ai quand même pu skier aussi bien qu'avec des chaussures de ski. A la deuxième descente avec les skis de 180 plus rigides et une meilleure visibilité, j'ai commencé à attaquer.
Le principe du ressort (la pièce de carbone) précontraint par une cordelette, permet que la jambe fasse vraiment corps avec le ski. On le sent très bien en balançant la jambe d'avant en arrière : le ski suit immédiatement le mouvement sans aucun jeu. L'effet ressort n'est pas amorti, contrairement à une chaussure de ski de rando, ce qui permet d'utiliser le flex bien plus efficacement pour les renvois dans les virages (en plus du flex du ski).

Résutat : ça passe mieux qu'avec mes Scarpa Laser améliorées. "


Compte-rendu complet de l'essai sur camp to camp

Janvier 2007 : Jean-Claude MARFAING, BE ski et encadrant alpinisme au CAF Toulouse, a essayé le MOUNTAIN SPRING avec des La Sportiva Spantik

" J'ai découvert AlpControl au Ice Climbing Ecrins. J'ai été surpris par la tenue avant arrière et surtout par la qualité de conduite du ski en virages courts ou coupés, ainsi qu'en grandes courbes. La tenue latérale qui était mon point d'interrogation premier m'a bluffé. J'avais l'impression de skier avec une bonne paire de chaussures de ski alpin, rien a voir avec les chaussures de ski de rando classiques. C'est pour moi une véritable révolution. "
essai

NDLR : La vidéo a été prise sur neige dure, nécessitant une bonne prise de cares.

Test en poudreuse avec des chaussures en cuir Salomon Super Mountain :